Prix CORECHED


Prix CORECHED 2005 de la recherche en éducation

Le 18 avril a été décerné pour la première fois le Prix de la recherche de la Conférence suisse de coordination de la recherche en éducation. Ce Prix a honoré cette année l’équipe de chercheurs dirigée par le Prof. Peter Sieber (Haute Ecole pédagogique de Zurich) et composée d’Andrea Bertschi-Kaufmann (Haute Ecole pédagogique d’Argovie) et de Wassilis Kassis (Université de Bâle), ainsi que de Thomas Bachmann (HEP de Zurich), Hansjakob Schneider (HEP d’Argovie) et de Christine Tresch (Institut suisse de recherche sur les médias chez les enfants et adolescents), ce pour leur recherche «Lernen im Kontext neuer Medien» (apprendre dans le contexte des nouveaux médias).
(Indications relatives à la publication du travail de recherche primé).

Ce Prix doté de 25'000 francs leur a été remis le 18 avril par le conseiller fédéral Pascal Couchepin et par le président de la CDIP, le conseiller d’Etat Hans Ulrich Stöckling, à l’occasion d’une cérémonie qui s’est déroulée à Berne.
Dans leur étude, rattachée au Programme Prioritaire de recherche national «Demain la Suisse», les chercheuses et chercheurs se sont penchés sur la socialisation aux médias des enfants et des adolescents sous l’angle des activités de lecture et d’écriture. Il apparaît dans l’un des résultats de cette recherche que les développements en lecture et en écriture varient en fonction du sexe et se voient particulièrement influencés, chez les jeunes garçons, par les stéréotypes liés au sexe. C’est pourquoi – concluent les chercheurs – les approches pour un encouragement du développement de la lecture et de l’écriture à l’école doivent être différentes suivant qu’elles s’adressent à des filles ou à des garçons.


Dans son allocution, le président de la CDIP a a relevé la valeur générale des résultats de recherche comme savoirs indispensables pour une gestion politique efficace de l’éducation, ainsi que l’importance de l’étude primée en ce qui concerne l’enseignement des langues à l’école obligatoire, en faisant également référence aux résultats issus des comparaisons internationales les plus récentes en matière de performances scolaires.
Dans sa laudatio, Mme le Professeur Bettina Hurrelmann (Université de Cologne) a particulièrement loué les chercheurs pour leur coopération exemplaire, pour leur travail interdisciplinaire ainsi que pour le rapport convaincant qu’ils ont su établir entre théorie et pratique. Et, non moindre des contributions, la science de la didactique de l’allemand a reçu, au travers de ce travail de recherche, des impulsions empiriques dont elle avait un urgent besoin.

top